Rechercher

La vie en rose - 28 septembre 2021

Au programme cette semaine, en avance sur la campagne de sensibilisation au cancer du sein Octobre Rose, je vous propose une programmation tout en rose ...



Edith piaf - La vie en rose

Antoine Elie - La rose et l'amure

Francis Cabrel - Des roses et des orties

Mes souliers sont rouges - Rose

Pink martini – je ne veux pas travailler

Viktor Lazlo – Canoë Rose

G Becaud - L important c'est la rose

Leo Ferré – Létoile a pleuré rose

M - Le soldat rose

Les compagnons du temps - Les épines

HF Thiéfaine – Septembre Rose

Cécile Corbel - Jardin Secret

Rose-la liste

Titanic – Gaelic storm



La chronique littéraire de la semaine est signée par Véronique.

Elle nous parle de Nomad Land de Jessica Bruder:


Je termine ce bouquin. Ce n'est pas un livre triste et désespéré. On y lit l'espoir, la positive attitude, la solidarité ...

Partagée entre la satisfaction d'avoir lu un reportage bien documenté et bien écrit, et mal à l'aise car il raconte certaines conséquences mal connues d'une mutation du tissu social, du creusement toujours plus important des inégalités, ici en l'occurrence aux USA.


J'ai été tentée d'envier ces soixantenaires et septantenaires partis sur les routes dans leur van pour une vie faite de grands espaces, de liberté, de voyages éternels. Et puis ... c'était oublier que la plupart prennent la route car ils n'ont pas d'autre choix. Laminés par la crise des "subprime" en 2008, une perte de travail ou des problèmes de santé, ils se retrouvent à la rue - des familles entières parfois - et n'ont d'autre choix que celui de vivre dans un vieux van au confort rudimentaire.

Leurs moyens de subsistance ? L'allocation dérisoire que leur octroie le système américain et les petits boulots. Travail de nuit dans les entrepôts d'Amazon par exemple, gardiennage et entretien de camping ... des conditions de travail très lourdes pour amasser de quoi réparer le moteur défaillant du van, remplir le réservoir pour repartir ou simplement de quoi survivre.

Pas de repos, chassés d'un désert rocailleux à un parking Walmart, ils errent à travers les USA. Ils se regroupent, se retrouvent à des points de rendez-vous pour s'entraider, se soutenir, boire un verre autour d'un feu, ensemble quelques moments pour oublier la solitude de cette vie nomade pas forcément choisie. Et parfois aussi, ils se dépêchent de repartir sur la route car cette solitude est aussi devenue une certaine forme de refuge ...

Ce livre raconte un des effets de cette société de plus en plus inégalitaire, où l'individualisme prime sur la solidarité. L'histoire se déroule là-bas aux USA mais, sans notre vigilance, il prendra également forme chez nous, si ce n'est déjà fait.

Ce bouquin a été adapté au cinéma et le film a reçu le Lion d'or à la Mostra de Venise en 2020.



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout