Rechercher

15/3 Emission auditeur

Ce mardi c'était une émission créée par un auditeur. C'est donc Pierre qui a pris les commandes de la programmation. Voici la playlist :



Art Mengo - La mer n’existe pas

Thomas Dutronc - Demain

Jacques Dutronc - Entrez M’sieur dans L’Humanité (live '92 casino de paris)

Jacques Dutronc et Etienne Daho – tous les goûts sont dans ma nature

Mickey 3D et Jane Birkin- Je m’appelle Jane

Jane Birkin - Baby Lou

Lio - Sage comme une image (version longue)

Brigitte Bardot- Harley-Davidson

Michel Polnareff - Lettre à France

Michel Sardou - Le France

Renaud- Miss Maggie

Zazie - Rue De La Paix

Noa Moon – Le rêve


gif



Et la chronique littéraire est signée par Véronique :

Arnaldur Indridason – Les nuits de Reykjavik

1974, Erneldur est un jeune agent de police à Reykjavik. Avec deux collègues, il effectue des rondes dans la capitale islandaise, la nuit, aidant les sans-abri, les laissés pour compte, à survivre au froid glacial et aux mauvais alcools qui ne réchauffent pas.

Erneldur se passionne aussi pour les disparitions non résolues et profite de ses heures libres pour fouiller dans les vieux dossiers non élucidés.

Survient la découverte du corps d'un sans-abri, noyé dans une tourbière ...

Les romans policiers d'Arnaldur Indridason, c'est l'Islande, des brumes, du froid, l'alcool, la misère, les anciennes bases américaines US. C'est une ambiance particulière...

Erneldur, le policier, en début de carrière ici, personnage principal de la plupart des polars d'Arnaldur Indridason, est un être sensible, presque poétique, profond, ébranlé par un évènement tragique survenu durant son enfance.

On n'est pas ici en présence d'un roman policier nerveux, rapide, percutant. Je ne sais pourquoi, quand je lis un Arnaldur Indridason, j'ai l'impression que le brouillard m'enveloppe, que j'avance au ralenti ... alors que les pages se tournent à un rythme habituel ...

Quand je vous parlais d'ambiance ...



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout