Rechercher

Emission du 24 mai - auditeurs

Salut la toile! La semaine a été un peu surchargée et je me pose seulement enfin devant mon écran pour vous partager la #playlist et la #chroniquelittéraire signée par Véronique,de la semaine. On se retrouve mardi prochain pour le direct et pour ceux qui veulent écouter et découvrir Tars il faut cliquer sur le nom. Il y aura du neuf touuuut bientôt


Indochine – Alice et June Trust – antisocial Fitz – sous les pavés Louise Attaque – je t'emmène au vent Matmatah – dernière journée en mer Renaud – 500 connards Niccolatta – Mamy blues Jacques Dutronc – l'opportuniste TC Matic – Putain putain Richard Cocciante - Marguerite Francis Cabrel – L'encre de tes yeux Patricia Kaas – Il me dit que je suis belle Tars – Cooper (mantra for)






Les graciées – Kiran Millwood Hargrave

Un roman lent, comme la vie là-bas à cette époque. Un roman qui vous saisit, comme le froid régnant dans ces contrées septentrionales. Un roman lourd, comme sa trame de fond, une chasse aux sorcières. Un roman sombre, comme l'obscurité qui dure là-bas des mois et comme l'obscurantisme de la religion. Une ambiance dure qui vous envahit, avec cette lenteur dans l'écriture, ce froid qui finit pour gagner vos os, ces peaux brûlées par le sel et le vent ou par le bûcher ... Et puis innocemment, délicatement, une tendre histoire d'amour, comme une petite luciole dans le noir, mais qui n'a pas suffit à relâcher la tension, la tristesse qui m'ont gagnées à la fin de l'histoire ... Vite passer à quelque chose de plus léger ! Norvège, Vardø, village de pêcheurs, tout au Nord, près de la mer de Barents. 1617. Une tempête aussi violente que subite provoque la disparition de presque tous les hommes du village. Les femmes s'organisent pour continuer à vivre, survivre. En même temps, le roi Christian décide de venir à bout des Samis et de leurs runes, des sorcières qui jettent des sorts, des coutumes ancestrales. Un "délégué" est envoyé dans ces contrées proches du cercle polaire, accompagné d'une toute jeune épouse vendue par un père ruiné. Ce pasteur est en fait un inquisiteur fanatique. La suite est comme je l'ai décrite plus haut. Un beau roman qui laisse des traces ...




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout