Rechercher

Emission du 26 avril 2022

Bonjour à tous,


Pas d'émission en direct ce 19 avril, réveillée avec une grosse crève et une extinction de voix, nous avons rediffusé l'émission du 19 octobre.


Voici la playlist de ce 26 avril:


Arno - Les yeux de ma mère

Ben Mazué – tu m'auras tellement plu

Fabien Martin - Paris Gangster

Joyce Jonathan- ça ira

Vianney ft. Véronique Sanson – Chanson sur ma drôle de vie

Amel Bent Camelia Jordana Vitaa – Ma sœur

Jennifer et Slimane – Les choses simples

Léo Ferré – c'est extra

Nino Ferrer – Gaston

Superska ft Muriel d'ailleurs – la pluie

Calogero – Yalla

Benjamen Bioley - Comme ne voiture volée

Vincent Delerm – Je ne veux pas mourir c soir

Clara Luciani – la grenade

Snarky Puppy – shofukan we like it here



gif




Boris Vian – L'herbe rouge

Il était temps de vous réécrire une petite chronique. Celle-ci a pris du temps car, en réalité, je ne suis jamais arrivée au bout de ce bouquin.

C'est pas faute de m'y être remise à plusieurs reprise, entre d'autres romans …

C'est un livre qui traînait dans la bibliothèque et n'ayant lu que l'incontournable Écume des jours, j'avais envie de voir autre chose de l'univers de Vian.

Ici, Boris Vian, fidèle à son surréalisme, son vocabulaire réinventé et ses descriptions toutes tordues, dépeint un univers aseptisé, comme en plastique, des personnages d'apparence très lisse, des hommes rustres, dont la quête et la construction de la « machine » m'échappe encore, des femmes à la fois soumises mais fortes et indépendantes. Il moque également gentiment la psychanalyse et la nature humaine, de manière plus globale.

Là où j'en suis arrivée dans le bouquin (la moitié, plus ou moins) je ne comprends pas encore trop ce qu'il se passe et les tenants/aboutissant de l'histoire. Reste à savoir si, au final, il y en a…

Je suis surtout dérangée par le manque de sentiments, de relief, de sensation, de saveurs… Et c'est très particulier car là est tout le génie de l'auteur, puisque c'est exactement ce qu'il cherche à nous faire comprendre. Sa mission est accomplie, si on veut, même si je n'irai pas au bout de son histoire…

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout